Saints et dictons du 10 juin

Publié le par Ma Cocotte

 

« Ciel du dix Juin boudeur, foin mal sec et sans saveur. »

« Les jours ne manquent pas, C'est toi qui manqueras. » (Proverbe normand.)

« Si le 10 Juin est serein, on assure avoir bon grain. »


Landry
de Paris, Saint, évêque de Paris († v. 656-660).

Evêque de Paris et fondateur de l'Hôtel-Dieu. Avant son élection épiscopale, il fut peut-être fonctionnaire à la chancellerie du roi Clovis II, vers 640. Selon la tradition, il vendit ses meubles et même des vases sacrés en surnombre, pour secourir les pauvres lors d'une famine. Les Archives nationales de France conservent sa signature originale au bas de l'acte de confirmation royale d'un privilège qu'il avait accordé aux moines de Cluny. Son tombeau était un lieu de pèlerinage à Saint Germain l'Auxerrois.

Représenté en habit pontifical et crosse. Attributs : pain qu’il distribue ; panière à ses pieds.


« A la Saint Landry, s'il tonne Restera vide la tonne. »


Censure
, Bienheureux († 6e s.)

Evêque d'Auxerre pendant plus de 30 ans, on dit de lui qu'il était vigilant comme un bon berger. (In Nominis.fr, aucune autre information).


Ebremond
, ou Evremond, Ebremonnus de Creil, Saint, abbé († v. 720).

Fonctionnaire au service du roi Clovis II, il fut un époux attentif. D'accord avec son épouse, il se retira de la vie de la cour du roi, fonda le monastère de Fontenay-le-Louvet près de Sées et fut, durant quelque temps, abbé du monastère de Montmerrey ou MontMaire dans le même diocèse. Son renom de sainteté s'étendit et une localité de la Manche s'est mise sous son patronage : Saint-Ebremond-de-Bonfossé (50).

Représenté en chasuble et crosse. Attribut : église réduite sur le bras.


Foulques
, Saint, Evêque de Reims († 900)

Saint Foulques fut nommé archevêque de Reims en 882. C'était, à cette époque, un poste politiquement exposé et Foulques fut mêlé à tous les événements qui ensanglantaient le royaume des Francs. Au-delà de ses activités pastorales, il a un rôle administratif et politique important : il protège la ville des invasions en édifiant des fortifications, soutient le roi Charles le Simple contre son cousin Eudes. Après 18 ans d'épiscopat, il fut assassiné, en 900, par le comte de Flandres, Baudoin.


Olive
de Palerme ou Olivia (lat. Oliva), Sainte, vierge à Anagni († 9e s.).

La légende dit qu'elle était une petite chrétienne de Palerme en Sicile et qu'à 13 ans, elle fut prise par des pirates et emmenée à Tunis. Quand ils apprirent qu'elle était de sang royal, ils l'épargnèrent, la laissant dans un forêt pour que ce soient les bêtes sauvages qui la tuent. Elles la protégèrent et le gouverneur la ramena dans sa prison, la soumit à de dures tortures et pour s'en débarrasser, il n'eut d'autres solutions que de la faire décapiter. Chose étonnante, la légende ajoute qu'il y eut à Tunis une mosquée d'Olive.

Représentée en moniale. Attributs : olivier (branche d’).


En 1756, on fête la saint Agobard, évêque de Lyon.

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article

ToxicAvenger 09/06/2009 16:34

Ils ont fait les foins il y 3 jours, ils ont dû lire ton blog par anticipation !

Ma Cocotte 10/06/2009 07:58



Ah cha ch'est sûr !!!