Bellâm m'a taguée : c'est quoi le bonheur ?

Publié le par Ma Cocotte

Bellâm m’a tagguée.
Bellâm, elle écrit sur Voldemag.

Voldemag, c’est un magazine en ligne, un magazine qui me plaît. Je sais que, quelque part, à l’heure où des magazines papier disparaissent, je pense à « Esprit femme » ou « Le Monde de l’Education » - pas que je les lise particulièrement, mais ç’est de pire en pire, les disparitions de publications – peut-être que nous participons à ces disparitions… J’ai lu quelque chose là-dessus mais je ne sais plus où… peut-être aussi que les publications ne sont plus adaptées aux lecteurs d’aujourd’hui et à leurs pratiques culturelles… Bref, Voldemag, j’adore, je lis et puis c’est tout.

 

Mais je digresse, je digresse, quoi que…

 

Le tag :

 

C’est quoi le bonheur ?

 

Argh… oups… merdum… gnarf… mouais…

 

D’instinct comme ça, me viennent à l’esprit tant de réponses, tant de miettes de bonheur qui m’éclaboussent de joie.

 

Je dis souvent à mes enfants que le bonheur, en soi, théoriquement, conceptuellement, ça n’existe pas. Si, si, je le dis avec des mots comme ça. Ils ont l'habitude, mes pioupious, ça les fait marrer. Alors... Ben j'en rajoute des caisses...


Non, ça n’existe pas.

Existent juste les preuves de ceux que l’on a reçus, construits, provoqués ou donnés. Un peu comme l'amour.

 

Quelques mots viennent s’orager derrière mon front, ils veulent tous avoir la place d’honneur : temps, plénitude, sérénité, espoir, partage, équilibre.

 

Un bonheur, c’est un peu de temps pour moi, juste me poser, seule ou accompagnée, au fin fond de nulle part ou face à la mer, loin des bruits du monde, de ses tentations, et juste respirer, rêvasser et aimer. Un peu de temps pour mes enfants, du temps de qualité, d’écoute, de rires et de folies. Un peu de temps pour lui, pour nous.

 

Oui, le temps est mon bonheur.

 

Un bonheur, c’est de me sentir enfin… enfin en plénitude. C’est de recevoir certains courriers avec certaines progressions… c’est de ne pas avoir à aller dans ce lieu-là… Non, pas ce mois-ci, Madame, tout va bien… c’est de voir certaines petites capsules oblongues disparaître de ma vie. C’est de réaliser à quel point en ces temps, disons… cinq mois… ? Ma vie et mon corps sont en harmonie. Je vais mieux. Oui. J’emplie ma vie de petites joies. J’ai repris ma plume. Je m’astreins à une meilleure hygiène de vie. Je bois moins de café. Il me reste encore le tabac à combattre… je m’emplis aussi de tous ces sentiments ressentis depuis ce fameux jour. Je ne sais qui je dois remercier d’avoir fait cette rencontre. Je ne sais combien de temps cela durera même si je voudrais qu’il soit le dernier. Je verrai. Ce que je sais, c’est à quel point tout cela me hisse vers le haut, vers l’espoir et les étoiles.

 

Oui, la plénitude est mon bonheur.

 

Un bonheur, c’est cette sérénité vers laquelle je m’approche, doucement, tranquillement. Les angoisses n’ont pas disparues, surtout pas les angoisses obsessionnelles compulsives. Non. Pas toutes. Mais certaines oui. Parfois, elles surgissent brutalement, salement et j’apprends à m’adapter, à concilier.

 

Oui, la sérénité est mon bonheur.

 

Un bonheur, nouveau, c’est l’espoir. Cet espoir qui un temps m’a quitté, tellement loin que je ne cessais de dire ou d’écrire : « l’espoir est pire que le chagrin ». Aujourd’hui, jour après jour, je prends le risque d’espérer.

 

Oui, l’espoir est mon bonheur.

 

Un bonheur, c’est le partage. Ces rires avec mes trolls, ces rires et ces larmes. Puis mon aimant, ses bras, son sourire, sa force et tout le reste autour. Puis l’écriture, l’inspiration qui me revient, l’envie d’écrire, encore et toujours. Ces textes resteront. Longtemps. Je le crois et le veux.

 

Oui, le partage est mon bonheur.

 

Un bonheur, c’est l’équilibre. Apprendre à accepter ce passé, un peu mieux chaque jour. L’apprivoiser, le consoler pour ne plus qu’il régisse et gâche mon présent. Petit à petit ne plus avoir peur. Oser. Avancer. Faire des choix, m’y tenir, les abandonner s’il le faut. Cesser de culpabiliser. Sourire. Avoir confiance. Aimer.

 

Oui, l’équilibre est mon bonheur.

 

En ce moment, je m’aime bien et là est la source de tout mes petits bonheurs qui au final, forment des jours agréables.

 

Puisque le bonheur n’existe pas, je m’en suis créé tout plein. C’est ça, le bonheur.

 

 

 

Publié dans Ma Cocotte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nathalie CORNEILLE 25/01/2011 18:24



tu sais si bien écrire ce que l’on ressent ! je suis heureuse pour toi que tu avances ainsi vers l’avenir. il faut y croire et faire vivre l’espoir. j’applique cette méthode depuis pas mal
d’années déjà et je pense enfin y arriver....quelques couacs parfois mais ça fait partie du chemin......



Ma Cocotte 26/01/2011 10:08



Alors suis ce chemin sans oublier parfois ceux de traverse, souvent les meilleurs



Bellam 17/04/2009 19:25

sais pas trop quoi dire ma cocotte...je t'appelle, c'est mieux. Mais pas tout de suite. Trop émotionnel, tout ça...

Ma Cocotte 17/04/2009 20:05


Yep. La semaine prochaine, ce week end je suis trop overbookée


céleste 17/04/2009 11:57

Plénitude, sérénité, équilibre, partage...les mots du bonheur...ton texte est très joli :-)

Ma Cocotte 17/04/2009 12:42


Merci Céleste :)


Bellam 16/04/2009 21:50

t'es une merveille, ma cocotte!

Ma Cocotte 17/04/2009 06:39


Tu sais, depuis que je te lis, tu as influencé pas mal de décisions et ces lectures ont influé sur mon évolution. Surtout d'un point de vue des choix.
S'affirmer en faisant des choix, résolument. Prendre le risque de se tromper. Savoir y renoncer s'ils ne sont pas les bons.
T'es une de mes merveilles aussi.


sand 16/04/2009 20:28

C'est juste joli... tellement beau , j'adore voilà

Ma Cocotte 16/04/2009 20:46


Merci, Sand