Saints & dictons du 10 au 14 septembre

Publié le par Ma Cocotte

 

Saints et dictons du 10 septembre.

« Lorsque beaucoup d'étoiles filent en septembre,

Les tonneaux sont trop petits en novembre. »


Nicolas de Tolentino, Saint, frère de l’ordre des ermites de Saint Augustin, prédicateur, confesseur (1245 - † 1305).

Né en 1245, originaire des Marches d'Ancône en Italie, il avait une grande vénération pour son saint patron (Son nom vient de ce que ses parents prièrent saint Nicolas de Myre pour avoir un enfant). Il aimait d'ailleurs à se rendre en pèlerinage à Bari, dans le sud de l'Italie où repose l'évêque de Myre. Entré dans l'ordre des ermites de Saint Augustin, moine à 18 ans et ordonné prêtre 7 ans plus tard, il se consacra totalement au service de la prière et de la Parole.

Représenté sous les traits d’un jeune homme au visage imberbe, avec l’habit noir des frères augustins, capuce souvent rapiécée. Attributs : la tige de lys fleurie, une étoile ou soleil au milieu de la poitrine, le livre de la règle de son ordre et parfois un crucifix ; auréole de lumière qui l’enveloppe ; chapelet pendu à sa ceinture ; crâne ou crucifix qu’il tient dans la main ; démon ou dragon qu’il foule aux pieds ; flèches qui tombent du ciel ; lys tenu en main ou placé aux pieds ; lit ; pain reçu des mains de la Vierge ; roses qui remplacent les dons qu’il donne aux pauvres. Patron des âmes du purgatoire, marins, ordre des Augustins ; la maternité et l’enfance. Invoqué contre la peste, la fièvre et contre l’injustice.


Inès ou Iñes, Sainte, martyre († 1622).

Martyre à Nagasaki avec le groupe appelé « Grand Martyre du Japon », Ines Takeya fait partie d'un groupe de trente martyrs japonais qui furent décapités à Nagasaki. C'était une veuve de 45 ans et elle était coupable d'avoir donné asile, en tout bien tout honneur, à des missionnaires chrétiens.

« A la Sainte Inès travaille sans cesse. »


Saints et dictons du 11 septembre.


Émilien (lat. Aemilianus), Saint, évêque de Verceil († VIe s.).

Évêque de Verceil dans le Piémont italien. Il mourut centenaire.


Prote et Hyacinthe (lat. Hyacinthus), Saints, martyrs à Rome († 257).

Ils étaient 2 frères. Le pape saint Damase restaura leurs tombeaux recouverts de terre et les orna d’une inscription. Après près de 15 s., en 1845, la tombe de saint Hyacinthe fut retrouvée à Rome, au cimetière de Basilla sur l’ancienne voie Salarienne, intacte avec son corps calciné.

« Tu peux semer sans crainte quand arrive la Saint Hyacinthe. »


Saints et dictons du 12 septembre.

« Septembre en sa tournure, De mars fait la figure. »


Fête du Saint Nom de Marie.

Le Seigneur Dieu l’a bénie entre toutes les femmes et a exalté si haut son nom que sa louange ne s’effacera jamais de la bouche des fidèles. Célébrée à partir de 1513 en Espagne, cette fête fut étendue à l'Église universelle en 1684 en reconnaissance de la victoire de Vienne contre les Turcs.


Apollinaire Franco, Saint, martyr au Japon († 1622).

Missionnaire franciscain né en Vieille Castille, il fut envoyé au Japon au moment où les shogouns (chefs suprêmes) fermaient le pays aux étrangers. Y vivaient alors 500 000 catholiques à qui l'on interdit de pratiquer leur religion. Toutes les églises furent détruites et les apostasies furent nombreuses. Mais tout aussi nombreux les martyrs qui donnèrent le témoignage de leur vie.


Saints et dictons du 13 septembre.

« Septembre humide, pas de tonneaux vides. »


Aimé de Sens ou Ame, Saint, ermite à Remiremont († 627).

Né à Grenoble, il fut d'abord moine à Saint Maurice en Valais puis à Luxeuil. Il rencontra le comte Romaric lors d'une prédication à Metz. Celui-ci lui donna un grand domaine et, ensemble, ils y fondèrent 2 abbayes, l'une d'hommes, l'autre de femmes (Remiremont - Romarici Mons). Il y établit l'office perpétuel. Il passa ses dernières années dans une grotte, au fond d'une crevasse où on lui descendait la nourriture au bout d'une corde. On fête aussi les Amé & les Aziz.

« A Saint Aimé, point de moutons affamés. »


Jean Chrysostome, Saint, évêque de Constantinople, docteur de l'Église († 407).

Le 30 janvier, les Églises d'Orient font mémoire de la translation, à Constantinople, des reliques de saint Jean Chrysostome que l'Église d'Occident célèbre le 13 septembre. Son surnom Chrysostome veut dire bouche d'or. Il soutint la foi catholique même contre la pression du pouvoir impérial, ce qui lui valut d'être destitué de son siège patriarcal de Constantinople et d'être exilé sur les bords de la mer Noire, aux confins du Caucase, à Soukhoumi en Abkhazie géorgienne.

En 1756, on fête saint Jean Chrysostome le 27 janvier.


Maurille d'Angers (lat. Maurilius), Saint, évêque d’Angers († 453).

Issu d'une riche famille milanaise, il eut la force de caractère de tout abandonner vers l'âge de 20 ans et de quitter sa famille, ses richesses et son pays pour se mettre sous la direction de saint Martin de Tours qui l'ordonna prêtre. Il gouverna pendant 30 ans l'Église d'Angers.


Saints et dictons du 14 septembre.

« Beau septembre, finit d'emplir les chambres. »

« Mois de septembre pluvieux, an fructueux. »


Exaltation de la Sainte Croix.

Quand, à Jérusalem, la reine sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin, fut convaincue d'avoir retrouvé sur le Mont Calvaire la vraie croix du Christ, elle fit édifier en ce lieu, avec l'aide de son fils, une basilique englobant le Calvaire et le Saint Sépulcre. Cette basilique qui eut pour nom "Résurrection" fut consacrée un 14 septembre. Par la suite, ce jour fut choisi pour célébrer une fête qu'on appela "Exaltation de la précieuse et vivifiante Croix" parce que son rite principal consistait en une ostentation solennelle d'une relique de la vraie croix. Ce geste manifestait devant tous que la Croix est glorieuse parce qu'en elle la mort est vaincue par la vie.

« A la Sainte Croix, cueille tes pommes, et gaule tes noix. » (Dicton normand).

« Qui n'a pas semé à la Sainte Croix, au lieu d'un grain en mettra trois. »


Corneille (lat. Cornelius), Saint, 21e pape de 251 à 253, martyr († 253).

Son pontificat fut marqué par la querelle de la réintégration des « lapsi », chrétiens qui n'avaient pas eu le courage du martyre et avaient renié leur foi. Saint Corneille, soutenu par saint Cyprien, les acceptait dans la pénitence. Novatien, élu antipape, leur refusait le pardon. Le schisme se répandit en Italie, en Gaule et même en Orient. Saint Cyprien écrivit alors son traité "Sur l'unité de l'Église", où il rappelle le rôle fondamental du Siège des apôtres Pierre et Paul d'où procède l'unité des évêques. Le schisme se réduisit sans totalement disparaître quand arriva une nouvelle persécution. Saint Corneille fut arrêté et exilé à Civitavecchia où il mourut. On fête aussi les Cornaline, Cornélie, Cornille.

Représenté en habit pontifical ou épiscopal ; habit papal. Attributs : corne de chasse ; épée ; férule ; trompe de chasse ; 2 vaches. Patron des animaux à cornes. Invoqué contre l’épilepsie et les convulsions infantiles.

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article