Saints & dictons du 23 août

Publié le par Ma Cocotte

  « La nuit d'août trompe les sages et les fous. »

Rose de Lima (Isabelle) de Flores (lat. Rosa), Sainte, vierge à Lima au Pérou, tertiaire dominicaine (Lima, 1586 – † id., 1617).

1ère sainte du Nouveau Monde, elle fut canonisée en 1671. Rose de Flores était la 10e enfant d'une pauvre famille espagnole de Lima au Pérou. Très vite, elle manifeste pour le Christ un amour si violent qu'elle multiplie les austérités. A 4 ans 1/2, elle reçoit la grâce de savoir lire sans avoir appris, l'ayant simplement demandé dans la prière. Elle en profitera pour se nourrir de la vie de sainte Catherine de Sienne qui deviendra son modèle. A 5 ans, elle se consacre à Dieu. A 20 ans, elle prend l'habit des tertiaires dominicaines. Les onze années qui lui restent à vivre, elle les passera, à demi recluse, dans un minuscule ermitage au fond du jardin de ses parents, dans la prière et une austérité effrayante. En échange, elle reçoit des grâces mystiques étonnantes. Dans le même temps, elle se dévoue au service des indiens, des enfants abandonnés et des vieillards infirmes. Ses visions éveillent les soupçons de l'inquisition. Elle devra subir des examens et la sûreté doctrinale de ses réponses impressionnera ses interrogateurs. A sa mort, le petit peuple de Lima se presse sur sa tombe pour en recueillir un peu de terre.

Représentée en jeune fille portant l’habit des dominicaines avec le voile noir.

Attributs : ancre ; ancre portant une forteresse à ses pieds ; couronne d’épines sur la tête, par ascèse ; couronne de fleurs tenue par 2 anges au-dessus de sa tête ; crucifix dans les bras ; discipline ; enfant Jésus dans les bras ; main droite sur la poitrine ; rose dans la main ; roses ; tige de lys.

Patronne : Amérique latine, fleuristes, jardiniers, Pérou, Philippines, port de Lima, sœurs dominicaines. Invoquée pour guérir les infections du cuir chevelu.

« A la Sainte Rose pour le travailleur pas de pause. »

Illustration : Huile de Claudio Coello (1642-1693) Musée du Prado, Madrid


Philippe Bénizi, Saint, confesseur, général de l'ordre des Servites de Marie (Florence, 1233 – † Todi, 1285).

Jeune et brillant médecin italien, il entra dans l'ordre des Servites de Marie qui venait d'être fondé et qu'il gouverna comme ministre général pendant 19 ans. Il fut considéré comme un des hommes les plus saints et les plus capables de son temps. Il convertit 2 prostituées qui devinrent les fondatrices de l'ordre des Servites cloîtrées. Il s'efforça de régler le conflit des Guelfes et des Gibelins qui divisaient les provinces italiennes. Il fut appelé par le pape Grégoire X à participer au concile de Lyon en 1274, convoqué pour travailler à l'union des Grecs et des Latins. Il en profita pour faire reconnaître son Ordre qui avait été fondé 15 ans auparavant. C'est pourquoi on le considère comme "l'instituteur" de cet Ordre.

Représenté en habit de servite.

Attributs : 3 couronnes portées par 2 anges au-dessus de sa tête, crucifix, lys à la main, tiare à ses pieds.


Asceline
, Sainte, moniale cistercienne († 1195).

Elle serait cousine de saint Bernard. En tout cas, elle prit le voile de cistercienne au monastère de Boulancourt en Champagne. Elle en deviendra même l'abbesse.

Représentée en habit de l’ordre cistercien.

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article