Nouvelle : concerto en andante...

Publié le par Ma Cocotte

 « Le Blog d'un père célibattant à la recherche de l'âme soeur. »

Lundi 17 novembre 2008.

Oui, je sais les amis, ça fait un moment que je vous ai laissé tous seuls. J'ai négligé mon blog. Vos comm m'ont fait grave plaisir, sérieux. Vous vous demandez tous comment ça c'est fini avec L. En eau de boudin, les amis. Tout ce qu'elle voulait, c'était un homme à la maison pour pallier les carences de sa téloche. :s Pas mon style. Alors oui, je suis retourné sur le site de rencontres célib'parents.

J'ai regardé les nouvelles arrivantes. C'est pas facile, j'en ai déjà parlé dans un autre article. Au début, elles nous plairaient toutes, sûr. Petit à petit j'apprends à déchiffrer leurs annonces, leurs vrais souhaits. Que les sceptiques se taisent et m'épargnent leurs comm à la con, je ne suis pas plus optimiste qu'eux.

Et puis je croise le sourire de l'une d'elles. Drôle de sourire. Elle a le visage posé dans sa main. Hors champ, je pense que son coude est sur ses genoux. Elle a l'air à moitié souriante, à moitié moqueuse, à moitié sérieuse. Quoi ? Trois moitiés ? Ah ouais. Sérieux, j'ai cru qu'elle me disait : « Alors, tu fais quoi ? Tu t'arrêtes ou tu continues ? »

J'ai même pas regardé son profil, où elle habite, rien. Direct, sans réfléchir, j'ai envoyé un mp* : « J'aime bien ton sourire. »

Vous voyez, les amis, je prends de l'assurance. C'était y a deux semaines.

Au début, on a échangé quelques mp puis très vite on s'est donné nos msn*. Ce qui m'a direct plu, c'est qu'elle est cash. Depuis j'ai lu son annonce. Ça correspond. Elle aime pas les menteurs, les tricheurs ni les peureux. J'ai bien relu trois fois et bon, même si comme tout le monde je suis un peu les trois, j'ai eu envie d'aller plus loin.

Sur msn, elle écrit vachement vite... sérieux, j'avais à peine fini trois mots qu'elle avait rajouté 4 phrases. On se marrait bien. Elle parle de tout, facilement. Elle m'a fait hurlé de rire en me racontant l'histoire de la photo : prise un premier janvier après une nuit blanche, 2 grammes de whisky dans chaque bras.

C'est une fille dérangeante. Tiens, j'ai dit une fille. Ouais, nan, une femme. Elle cause de tout sans tabou. Elle peut te balancer une blague crado et dans la seconde dévier sur l'importance de stimuler l'exercice du libre-arbitre dans les méthodes éducatives.

J'ai craqué, total, j'ai craqué. Alors comme elle est cash, je lui ai proposé de se voir. No soucy, qu'elle me répond.

Alors on s'est vus. On s'est plu de suite, tu vois. Ouais, ça se voyait. Je la faisais rire. Grave. Cette fille, ça se voit qu'elle aime la vie et qu'elle en veut et puis tout à coup, paf, tu dis un mot et elle se ferme. Une femme pas comme les autres, non. On a flirté. J'ai kiffé, grave, je te dis pas, j'ai kiffé grave. J'avais qu'une envie, moi, de conclure. J'avais l'impression d'être ailleurs, en dehors de ma vie de papa, de mon taff, de tout. Elle est même pas belle, tu vois. Non. Elle n'est pas belle mais je m'en foutais. Tu verrais son regard. Cash. Cette femme est cash. On était loin de chez nous.

Au début, j'ai pas pensé à tout ça, à la distance, aux kilomètres. Mais bon, là. C'est pas comme si on avait 15 ans. J'avais envie d'elle pas possible. À la quarantaine, si t'as pas le courage de proposer le truc. Puis elle avait dit qu'elle aime pas les peureux.

Alors oui et que les moralistes m'épargnent leurs comm à la con.

Oui, je l'ai embrassée et puis plus tard je lui ai proposé de trouver un hôtel. Elle a dit oui. Simplement oui. Cette femme, j'ai pas rencontré plus naturel qu'elle. J'avais 20 ans moi, tout à coup. Grave. On en a fait plusieurs avant de trouver une chambre. Elle s'en foutait de l'hôtel, qu'il soit minable. Elle disait faut être heureux de suite, tout de suite, là, maintenant. On a fait l'amour. Là, c'est moi qui vais vous épargner les comm inutiles lol* !

Là, je suis tombé amoureux. J'ai tout oublié du passé dans ses bras. Pour la première fois, tous les cauchemars Exiens ont disparu, tout ce que me fait subir mon Ex pour éloigner mes enfants de moi, oublié. Tiens, même mes gosses, moi, le papa poule, oublié.

Après, on a fumé une cigarette. Elle souriait, de son sourire moitié sourire, moitié moqueur. Cette fille, elle sourit avec les yeux. Impressionnant. Ouias elle a dit : « Attends, je vais trouver une chaîne musicale, ce sera plus cool. »

Tout semblait si naturel. Ça coulait de source. Elle te donne l'impression de la connaître depuis toujours. Comment j'étais bien. Elle a zappé sur les chaînes. En a trouvé une première. Quelques secondes d'écoute, même pas eu le temps de reconnaître le morceau qu'elle zappait déjà. « De la house, j'aime pas. T'aimes quoi toi ? » « Moi ? Tout ce que tu veux sauf... »

Bordel, j'ai pas eu le temps de finir ma phrase que les notes ont commencé à me vriller le cerveau.

« Tout sauf le classique » j'ai chuchoté. C'était trop tard. Le morceau avait commencé. Un andante d'un concerto de Bach et pour ceux qui me lisent depuis que j'écris ce blog, vous savez ce que ça veut dire.

« Zappe !!! » j'ai crié. Elle s'est reculée. Refermée. Terni le regard. Magie envolée.

Elle a pas zappé.

Je suis maudit.

Elle a pas zappé et la musique faisait naître en moi les pires images du pire de mon passé. Quand mon ex, cette *** (je sais que tu lis ce blog, n'essaie même pas de l'utiliser contre moi auprès du juge, mon avoué m'a prévenu, t'as aucune chance, je fais très gaffe), ouais mon Ex, elle jouait ce morceau des heures durant, et puis quand elle le fredonnait au lieu de répondre à mes questions. Ce Bach à toutes les sauces. Même aujourd'hui elle continue de m'empoisonner avec. Les enfants font de la musique et elle leur a appris ce concerto, celui-là et pas un autre et ils me le jouent. Et le cauchemar reprend.

Je me suis levé. Crise d'angoisse. Grave. Terrible. Étouffant. Je me suis rhabillé. Elle disait rien.

J'ai remis mes groles et je me suis barré. « Désolé » je lui ai dit « Je pourrai pas ».

Je me suis senti pire qu'une merde.

Je sais pas si elle pourra me pardonner. Dites, dans mes lecteurs, doit bien y avoir des femmes ?

A votre avis, elle va me pardonner ?


*mp : message privé. *msn : système de communication en direct. *lol : lot of laughing = « rires ».

.

Texte écrit pour les Impromptus Littéraires selon la consigne suivante :

«Tout est musique. Un tableau, un paysage, un livre, un voyage ne valent que si l'on entend leur musique.» (Jacques de Bourbon Busset), Laissez cette plage musicale vous inspirer un récit, une histoire, un sonnet, un poème, une chanson... Musique à écouter : Concerto Italien (Andante) – Ondine. © crédit son Ondine, oeuvre de Johann Sebastian Bach, Concerto italien BWV 971, Andante


Illustration : Portrait de Monsieur & Madame Edouard Manet, 1869, par Edgar Degas. 71 x 65 cm. Huile sur toile. Municipal Museum of Art, Kitakyushu.


Publié dans Nouvelles

Commenter cet article

René 17/11/2008 19:32

Amitiés d’un petit poète qui s’enquiert de toute lumière…et vous convie au partage des émotions…

Sebbyhome 17/11/2008 10:18

Et surtout que je devrais lire les articles jusqu'à la fin avant de laisser des commentaires déplacés. Tu serais quand même peut-être bien pas un mec. J'en sais rien, et puis au fond... Je m'en fiche !

Ma Cocotte 17/11/2008 12:54


Bin oui, le principal c'est que j'écris avec mon coeur ;)
C'est pas parce que je râle contre les coqs parfois que je les comprends pas...
N'empêche que depuis que j'ai écrit ça, je songe gravement à interroger mon coq... et si il avait lui aussi une espèce de concerto rédhibitoire...
argh... cachons nous vite la crête sous l'aile...


Sebbyhome 17/11/2008 10:15

Je viens seulement d'apprendre que tu n'es pas une fille. ON ME CACHE DES CHOSES ET C'EST TRES GRAVE. Seulement ça faisait longtemps que je ne venais plus chez toi. Ca alors.

Ma Cocotte 17/11/2008 12:51


*explose de rire*
j'aurais été un coq d'enfer si j'avais voulu non ?


Quichottine :0010: 15/11/2008 01:06

Chapeau !... mes respects madame, c'est vraiment beau ! On s'y croirait...

Ma Cocotte 16/11/2008 13:31


:) merci


Plume Vive 13/11/2008 21:57

Excellent, un mélange de réalité, d'abstrait, de vécu et d'imaginaire... j'aime beaucoup.

Ma Cocotte 13/11/2008 22:36


:D

j'ai découvert les blogs de mecs y a pas longtemps. souvent je les trouve très "vrais", moi qui n'aime que la fiction.