Saints et dictons du 28 juillet.

Publié le par Ma Cocotte

Samson ou Sanson (lat. Samson ou Sampsonis), Saint, évêque de Dol en Bretagne (v. 485 - 565).

Gallois qui s'en fut en Irlande pour s'initier aux méthodes missionnaires de saint Patrick puis vint en Bretagne armoricaine. Il évangélisa les populations jusque sur les bords de la Seine. D'ailleurs il est mentionné au concile de Paris en 557. Il fonda les monastères de Pental et de Dol-de-Bretagne. 16 communes portent son nom. Ses parents se nommaient Ammonius et Anne, originaire de Dyfed donc Gallois qui s'en fut en Irlande. On le signale à Dol, en 565. Samson aurait reçu, comme Paul Aurélien, sa formation dans le monastère de saint Iltud (Llantwitt). Il fonda les monastères de Pental et de Dol-de-Bretagne. 16 communes portent son nom. On retrouve Samson lors des tractations entre le roi franc Childebert Ier (511-588) et le chef breton Judual (Judikaël), qui grâce à son intervention, est rétabli dans ses droits sur la Domnonée. Il fonde aussi le monastère de Pental (Saint-Samson-de-la-Roque). Il meurt à Dol vers 565. Son arrivée se signala par un miracle : la guérison de 2 femmes, l'une lèpreuse et l'autre possédée du démon. D'après la lègende, le mari de la lèpreuse fit don à saint Samson d'un terrain sur lequel s'élèvera le monastère de Dol. Scène représentée en art : le saint fonde un monastère dans un lieu aride près d’un puits asséché et infesté de serpents.

Représenté : habit pontifical.

Attributs : puits ; serpents.

« Si le jour de Saint Samson le pinson boit au buisson,

Tu peux bon vigneron défoncer ton poinçon. » (Dicton normand).

« A la Saint Samson Le temps est bon. »


Camélien
, Saint, évêque de Troyes ( 536).

Disciple de saint Loup de Troyes, auquel il succéda d'ailleurs, il accueillit Clovis encore païen, lorsque le roi des Francs s'empara de cette région. Nous avons sa souscription lors du concile d'Orléans en 511 qui condamna l'arianisme : « Camelianis episcopus ecclesiae Tricassinae. » Il aurait aidé sainte Geneviève cherchant du blé pour les Lutéciens affamés.

Représenté en habit pontifical.


Innocent 1er
, Saint, 40e pape (401 - 417), confesseur ( 417).

Il avait été chargé de négocier la paix entre l'empereur et les Goths d'Alaric, à Ravenne. C'est pendant ce temps qu'ils pillèrent Rome en son absence le 24 août 410. Mais le pontificat de saint Innocent sera surtout un affermissement de la juridiction romaine en Occident comme nous le voyons au travers des 36 lettres que nous avons de lui. Il se sent qualifié pour dire le droit de l'Eglise. Les querelles relèvent des conciles provinciaux, conformément aux canons des conciles de Nicée et de Sardique. Rome intervient en dernière instance en Occident, en raison de l'antériorité de Rome sur toutes ces Eglises. Pour les Eglises d'Orient, il respecte l'antériorité des sièges patriarcaux mais intervient quand un arbitrage est demandé. Avec l'Eglise en Afrique, il est plus nuancé. Dans le domaine doctrinal, saint Innocent n'innove pas. Il se veut le gardien d'une Eglise qui doit sans cesse retrouver sa pureté initiale. Originaire d’Albano et membre du clergé romain, il succède à Alexandre et s’oppose au pélagisme.

Représenté en habit papal sans la tiare.


Nazaire
et Celse, Saints, martyrs à Milan ( Milan, v. 56).

Ce sont des martyrs inconnus, à une date inconnue, mais dont saint Ambroise retrouva les corps en 397 dans un jardin de Milan. La célébrité de saint Ambroise les rendit célèbres et le saint évêque évoqua ce qu'avaient pu être leurs tortures, habituelles à l'époque romaine. Ansi naquit une légende sur un fait historique.

Nazaire : il est asscié à saint Celse dont une relique est envoyée à Embrun. Originaire de Rome, il aurait été baptisé par saint Lin.

Représenté : guerrier. Visage barbu.

Attributs : épée de sa décollation ; palme.

Celse : la tradition l’associe à Nazaire qui, baptisé par le pape saint Lin, rencontre Celse à Cimiez et le baptise à son tour. Scène représentée en art : saint Ambroise retrouve les corps de Celse et Nazaire.

Représenté : habit antique.

Attribut : palme.


Victor 1er
, Saint, 14e pape (189-199), martyr ( 199).

Africain de naissance, il voulut obliger toutes les églises à célébrer la solennité de Pâques le dimanche, suivant l’usage romain, et il lança l’excommunication contre les églises d’Asie qui s’obstinaient à le célébrer le 14e jour de la lune de mars. Pour la 1ère fois, un évêque romain prétend imposer son autorité à toute la chrétienté. Victor Ier affirmait que la datation romaine remontait à Pierre et Paul et jouissait donc de l’autorité apostolique. Celui qui ne s’y conformait pas ne pouvait être considéré comme chrétien et devait donc être excommunié. Mais Victor Ier ne put imposer cette décision, preuve que les prétentions de Rome à la direction de l’Eglise se heurtaient encore à des oppositions. L’intervention respectueuse de saint Irénée de Lyon lui fit rapporter cette mesure. On lui a attribué à tort le traité du pseudo-Cyprien contre le jeu de dés. Pendant son pontificat, les représentants de plusieurs Eglises se réunissent en 190 afin de juger de l’orthodoxie d’un mouvement qui s’intitule «la nouvelle prophétie» et qui recrute un nombre croissant d’adeptes parmi les chrétiens.

Représenté : habit papal.


En 1756, on fête saint Pantaleon, fêté aujourd’hui le 27 juillet.

Publié dans Saints - dictons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article