Saints et dictons du 12 juillet.

Publié le par Ma Cocotte

Jason, Saint, martyr ( 1er s.).

Les actes des apôtres mentionnent le séjour de saint Paul dans la maison de Jason à Thessalonique. Saint Paul le cite dans la lettre aux Romains. La légende grecque fait de lui un évêque de Tarse en Cilicie, qui aurait évangélisé l'île de Chypre où il serait décédé.


Jean Gualbert
, Saint, abbé de Vallombreuse (Toscane, v. 985 - Passignano, 1073).

Ce jeune seigneur florentin avait eu la douleur de voir son frère assassiné. Or un jour qu'il se rendait à Florence avec son écuyer, il rencontra, au détour d'une impasse étroite, l'homme qui avait tué son frère. L'honneur familial de cette époque exigeait la vengeance et qu'il abattit le meurtrier. Celui-ci le sait. Il est seul et sans arme, il ne peut fuir. Croyant sa dernière heure arrivée, il se jette à bas de cheval et les bras en croix, recommande son âme à Dieu. Saint Jean en est ému. Il n'est ni dévot ni de mœurs édifiantes, loin de là. Mais cet homme aux bras en croix qui tremble et prie évoque à ses yeux le Sauveur crucifié. Il rengaine son épée et pardonne. Ce fut sa conversion. Il demanda aux bénédictins de San Miniato de le recevoir. Découvrant plus tard que le Père Abbé avait acheté cette charge à prix d'argent pour en tirer bénéfice, il quitte l'Ordre bénédictin et entre chez les ermites de Camaldules. Puis il se remet en route, s'arrête près de Fiesole dans une vallée boisée, Vallombreuse, où le monastère l'accueille. Il y établira la réforme de Cluny et y sera l'abbé durant 30 années. Scène dépeinte : le saint, s’apprêtant à tuer l’assassin de son frère, tombe à genoux reconnaissant en lui le Crucifié ; le saint présente à la Vierge ses moines. {Mosaïque 1935, Giulio Bargellini, basilique Sainte-Praxède, Rome}.

Représenté en habit de l’ordre bénédictin, coule blanche ou noire et crosse.

Attributs : crucifix à la main ; le Christ crucifié s’incline vers lui.


Nabor et Félix
, Saints, Martyrs à Lodi, en Lombardie ( Lodi, 304).

Saint Ambroise, l'évêque de Milan, en fut le panégyriste dans son commentaire sur l'évangile de saint Luc. Ils étaient chrétiens de Milan, quand ils furent arrêtés et, peu de jours après, décapités ne voulant pas renier le Christ auquel ils avaient donné leur vie. Martyrs sous Maximien.

Nabor, soldat et martyr, associé à saint Félix. D’origine africaine, ils servent à Milan dans les armées de Maximin.

Représenté en cuirasse ou en armure.


Olivier Plunket
, Saint, évêque d'Armagh, martyr (Loughcrew, 1629 - Londres, 1681).

Il naquit à l'époque où le gouvernement royal d'Angleterre dépossédait les Irlandais de leurs terres pour les donner aux Anglais protestants qu'il installait dans l'île catholique. Il eut 20 ans au moment où Cromwell noya dans le sang la révolte de ses compatriotes. Ordonné prêtre en 1654, il fut nommé archevêque d'Armagh 15 ans plus tard. Il s'y montra toujours courageux, entreprenant et d'humeur joyeuse. Quand il fut arrêté, il ne perdit rien de sa bonne humeur et de sa courtoisie. On l'accusait de complot papiste et d'avoir préparé le débarquement de 20.000 soldats français en Irlande et d'avoir taxé son clergé pour mettre sur pied une armée de 70.000 hommes. Le jury le condamna à « être pendu, vidé et démembré. » Saint Olivier remercia le juge et pardonna aux dénonciateurs qui l'avaient calomnié. On fête aussi les Olier, Oliver.

Représenté en habit de chœur épiscopal, mozette bleu-violet, croix pectorale dorée suspendue à un ruban violet, grand rabat blanc.


Viventiole
, Saint, évêque de Lyon (v. 460 - 523)

Évêque de Lyon. Il était écolâtre au monastère de Saint-Oyend, dans le Jura français, quand il fut promu à l’épiscopat ; il convoqua clercs et laïcs au concile d’Épône, pour que le peuple puisse connaître les canons promulgués par les évêques. Il était un grand ami de saint Avit de Vienne.


En 1930, on fête saint Frédéric, aujourd’hui fêtée le 18 juillet.

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article