Saints et dictons du 10 juillet.

Publié le par Ma Cocotte

Amélie ou Amelberge de Maubeuge, Sainte (Saintes-en-Hainaut – Maubeuge, v. 690).

Originaire du Hainaut, non loin de Braine-le-Comte, elle fut orpheline très jeune. Elle épousa un seigneur de la région et leur famille fut heureuse de la paix qui jaillissait de parents attentifs et aimants. Veuve entrée en religion, mère de sainte Gudule de Bruxelles.

Représenté : Habit de moniale.

Attributs : Crosse ; Livre ouvert qu’elle lit ; Poisson monstrueux sous les pieds.

Invoquée contre les douleurs aux bras.

« Le jour de la sainte Amalberge se voit venir avec gaieté,

Car on l’a toujours remarqué, c’est le plus beau jour de l’été. »


Emmanuel Ruiz
, Bienheureux, frère mineur, martyr à Damas (Rinosa, 1803 - Damas, 1860).

Sur le martyrologe du Vatican, il est mentionné le bienheureux Emanuele Ruiz, prêtre, et ses compagnons franciscains. Il est assassiné avec ses compagnons lors du massacre des chrétiens à Damas. On fête aussi les Emmanuelle, Imanol.

Représenté en habit de l’ordre franciscain.


Félix
, Saint, et ses sept frères, martyrs à Rome ( v. 162).

Félix, un des 7 frères saints martyrs, à Rome sur la Voie Salaria, avec Vital, Alexandre, Philippe, Silvanus (Sylvain), Januarius (Janvier), Martial, fils de sainte Félicité, veuve et martyre romaine. Ils moururent martyrs, soutenus par leur mère sainte Félicité. Les uns furent battus à mort, les autres broyés à coups de massue, Sylvain fut jeté la tête en bas dans un précipice. Sainte Félicité sera décapitée quatre mois après et le martyrologe la fête le 23 novembre.

En 1756, on fête les Septs frères saints et Félicité, leur mère. En 1930, on fête sainte Félicité, aujourd’hui fêtée le 23 novembre.


Pasquier
ou Pascaire (lat. Pascharius), Saint, évêque de Nantes ( 7e s.).

20e évêque de Nantes, il souhaitait avoir des moines dans son diocèse. Il fit donc appel à l'abbé de Saint Wandrille qui lui envoya saint Hermelan, accompagné de 12 autres moines. Le saint évêque les accueillit et participa avec eux à la fondation du monastère d'Indre dans une des îles de la Loire.

Représenté en habit pontifical.


Rufine et Seconde
, Saintes, martyres à Rome ( Rome, 257).

Sœurs, martyres durant les persécutions de l'empereur Valérien. Elles refusèrent d’épouser des païens. Après de cruels tourments, Rufine eut la tête fendue d'un coup d'épée et Seconde fut décapitée (ou bastonnée, selon les versions). Leurs corps reposent près du baptistère de Saint Jean de Latran à Rome. Elles sont honorées à Rome depuis le 4e s. On fête aussi les Rufa, Rufilla.


Ulrich
, Saint, bénédictin à Zell, près de Fribourg-en-Brisgau (Ratisbonne, v. 1018 - Zell, 1093).

Ce fut lui que saint Hugues, son ami, chargea de rédiger les Constitutions de la Réforme de Cluny. Avant de se faire bénédictin, il avait été page et secrétaire de l'impératrice Agnès, la mère d'Henri IV, l'empereur pénitent de Canossa. Ulric fonda deux monastères, l'un en Suisse à Rüggisberg dans le canton de Berne et l'autre à Zell dans la Forêt Noire, dont il fut prieur. C'est là qu'il mourut ayant perdu la vue depuis de longues années. On fête aussi les Ulric, Ulrica, Ulrik.

Représenté en coule noire.

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article