Saints et dictons du 26 juin.

Publié le par Ma Cocotte

« En juin trop de pluie, Et le jardinier s'ennuie. »

« Qui en juin se porte bien, au temps chaud ne craindra rien. »

Maxence alias Maixent d’Agde (lat. Maxentius), Saint, abbé dans le Poitou ( v. 515).

Venu de la Provence, d'Agde, il fut attiré par la renommée de saint Hilaire à Poitiers et entra au monastère dirigé par saint Agapit. Il en devint l'abbé à son tour et la localité comme le monastère portèrent désormais son nom : Saint-Maixent-l'Ecole (79). Sa vie est rapportée par Grégoire de Tours. (On fête aussi les Maxent, Max, Maxens).

Représenté en habit monastique.

Attributs : colombe volant au-dessus de sa tête ; oiseaux dans sa cellule.

Jean et Paul, Saints, martyrs romains. Selon la tradition, Jean était l'intendant de Constance, la fille de Constantin, et Paul, son frère, son maître d'hôtel. Quand Julien l'Apostat monta sur le trône, Jean et Paul renoncèrent à leurs charges à la cour impériale. L'empereur tenta de les y faire revenir, mais ils refusèrent. Il les fit décapiter et enterrer secrètement dans leur propre jardin afin d'éviter une sédition. Puis on annonça qu'ils étaient envoyés en exil.

Représentés en chevaliers romains.

Attributs : livre des Evangiles qu’ils tiennent ; hache de la décapitation ; couronne et palme.

Anthelme de Chignin, Saint, évêque chartreux de Belley (Chignin, 1107 - Belley, 1170 ou 1178).

Il était né au château de Chignin en Savoie, non loin de Chambéry, et préféra la solitude de la prière avec le Christ à la vie mondaine et chasseresse des grands seigneurs. Il reconstruisit la Grande Chartreuse qu'une avalanche avait détruite et en devint le 7e prieur. Ce fut lui qui fonda les premières chartreuses pour les femmes désireuses de mener une vie érémitique. Comme il avait dû punir deux de ses moines qui le méritaient, ceux-ci firent appel au pape Alexandre III, qui d'abord les soutint. Pour que règne la paix, saint Anthelme donna sa démission et rentra joyeusement dans le rang. Mais son bonheur dura peu. Le pape, mieux informé, revint sur sa décision, et pour comble, le nomma évêque de Belley. Il s'était pareillement brouillé avec l'empereur Frédéric Barberousse pour avoir refusé Victor IV, un antipape de fabrication impériale. Là encore, saint Anthelme joua de malheur. L'empereur se réconcilia avec saint Anthelme et l'éleva, lui et ses successeurs, à la dignité de prince électeur du Saint Empire romain germanique. Il tenta en vain de servir de médiateur entre saint Thomas Beckett et le roi Henri II d'Angleterre. (Ill. saint Anthelme. Pour en savoir plus.)

Représenté en habit de l’ordre des chartraux ou pontifical.

Attributs : lampe allumée au-dessus de sa tête ; main de Dieu allumant la lampe ; mitre à ses pieds.

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article