Saints et dictons du 16 juin.

Publié le par Ma Cocotte

Aurélien, Saint, archevêque d'Arles ( 551).

Evêque d'Arles en 546, contemporain de saint Benoît, il y fonda deux monastères grâce aux libéralités de Childebert le fils de Clovis, l'un pour les hommes et l'autre pour les femmes. Le pape Vigile lui envoie le pallium.

Représenté en Habit pontifical.

« Pluie de Saint Aurélien, Belle avoine et mauvais foin. »

Cyr (lat. Cyricus) et Juliette, Saint, fils de Sainte Juliette, enfant martyr à Tarse ( 304).

C'est une belle légende qui désormais accompagne leur vie. Le juge Alexandre, qui vivait à Tarse, aimait à condamner les chrétiens. Saint Cyr avait à peine 5 ans lorsqu'il se faufila dans le tribunal en criant : « Moi aussi, je suis chrétien. » Il courait dans les salles du tribunal et personne ne pouvait le rattraper. Il fallut plus d'une demi-heure pour que le juge mette la main dessus. Devant les exclamations de l'enfant, il lui fracassa la tête contre un mur. Sainte Julitte ou Julienne, la mère de saint Cyr, fut également martyrisée. Leur culte se répandit en Gaule, mais surtout près de Nevers et de Versailles : 42 localités portent le nom de cet enfant. (On fête aussi les Cyrian).

Représenté en tunique courte ou nu.

Attributs : sanglier qu’il chevauche ; scie (arme parlante).

“A la Saint Barnabé apôtre, tous les biens sont nôtres,

À moins que Saint Cyr ne les ôte.”

« S’il pleut le jour de saint Cyr, le vin diminue jusqu’à la tire. »

(A cette époque, la vigne est en fleurs et s’il pleut, la fleur pourrit et tombe).

Bennon ou Beno de Meissen, Saint, évêque de Meissen (Hidesheim, 1010 - 1106).

Célébré au diocèse de Cologne. Il était originaire de Hildesheim et évangélisa les Slaves. Luther parle de lui au moment où les reliques de saint Bennon furent apportées à Munich. Mais de sa vie, nous ne savons rien de plus. Evêque de Meissen en Saxe, patron de Munich. Chassé par l’empereur Henri II, il aurait jeté dans l’Elbe les clefs de sa cathédrale. Il est souvent confondu avec saint Ulrich.

Représenté en habit pontifical.

Attributs : poisson portant 2 clés dans sa gueule.

Similien (lat. Similianus), Saint, évêque de Nantes ( Nantes, 310) ou Similianus, Samblin ou Semblin.

Au début du 4e s, saint Similien, 3e évêque de Nantes, à qui saint Grégoire de Tours donne le titre de grand confesseur. L’eau du puits où sa tête est jetée aurait des vertus miraculeuses.

Représenté en habit pontifical.

Vorles ou Véroul, Saint ( 591).

Il fut un simple curé à Marcenay, près de Châtillon sur Seine. Il aurait sauvé un enfant d’une maison en flammes. D'une grande modestie, d'une grande douceur, il fut vénéré durant tout le Moyen Age et jusqu'à la Révolution française. A cette date, ses reliques furent jetées au vent, mais une petite chapelle à Plaines conserve encore sa modeste mémoire. (On fête aussi les Vorlette).

Attributs : calice ; enfant.

(Ill. en provenance du très beau site d’Annie Bouyer.)

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article

anonyme 18/06/2008 00:37

Chere toxic river il se peut qu'il me fallait rajouter quelque chose, pour toit la cocotte ou pour moi non ?

the toxic avenger 17/06/2008 07:47

le' pallium, ça shoote, non ?

achile 16/06/2008 23:00

Ce que je tente de faire passer comme message a defaut de dessin, voyé mes deux series de commentaire comme un metaphore, l'écriture est une illusion car elle est décalé dans le temps, en plus c'est une melodie qui s'écrit.

achile 16/06/2008 22:54

ne = je = no

achile 16/06/2008 22:51

In ne daut  = avoir peur