Saints et dictons du 22 mai.

Publié le par Ma Cocotte

Quitterie d’Aire ou Quitère, Sainte ( 127).

Fille d'un prince de la Galice espagnole, elle obtint la couronne du martyre à Aire-sur-l'Adour où elle est décapitée. Son culte est resté populaire en Espagne et dans le midi de la France où de nombreuses églises lui sont dédiées mais seule la légende nous dit sa personnalité. (Quiterie.)

Représentée en habit antique.

Attributs : chien enragé tirant la langue ; démon enchaîné couché à ses pieds ; source jaillissant à l’endroit de sa décapitation.

« Si elle gèle, sainte Quitère emporte tout de sa devantère. »

« Si elle gèle, Sainte Quitère Emporte tout dans sa devantière (grand tablier). »


Emile
(lat. Aemilius), Saint, martyr à Carthage ( v. 250).

Saint Caste et saint Emile, après avoir faibli devant la torture, ont repris courage pour affirmer leur foi devant les juges et furent brûlés. Martyr en Afrique, associé à saint Castus. (On fête à cette occasion les Emilie mais aussi les Amélie, Emilia, Emmie, Milan, Miloud).

« Beau temps du jour sainte Emilie (ou saint Émile), donne du fruit à la folie. »

« A Sainte Emilie, Luzerne à pleine faucille. »


Julie
, Sainte, vierge et martyre en Corse ( 5e, 6e ou 7e s.).

Patronne de la Corse, elle est l'une de ces jeunes carthaginoises qu'un marchand d'esclaves syrien allait vendre en Gaule. Elle fut volée dans un port de Corse, comme une vulgaire marchandise, où le bateau relâchait. Elle demeura dans l'île, mais fidèle à sa foi, elle refusa de sacrifier aux divinités païennes. Pour cela, elle fut crucifiée. Mais d'autres récits l'accompagnent de belles légendes.

Représenté en habit antique, pieds nus.

Attributs : colombe.

« A la Sainte Julie, le soleil ne quitte pas son lit »

 


Rita

ou Marguerite da Cascia, Sainte, veuve, moniale ( 1456).

 

ou Marguerite da Cascia, Sainte, veuve, moniale ( 1456).

 

Le culte de sainte Rita est mieux attesté que sa vie. On peut cependant en reconstituer les grandes lignes. Née dans un petit village italien, elle fut l'enfant inespérée de la vieillesse. Toute jeune, elle veut se consacrer à Dieu contrairement au projet de ses parents. Elle se laisse marier à Fernandino, un homme violent dont elle a deux fils. Elle est une épouse et une mère sans reproche. Mais les querelles de clans sont féroces dans l'Italie du 15e s. Fernandino est assassiné après 18 ans de vie conjugale pendant lesquelles la douceur de Rita ont peu à peu converti à la paix et à la charité le mari brutal. C'est un déchirement pour Rita, mais plus encore lorsqu'elle voit que ses deux fils, pour venger leur père, sont prêts à assassiner à leur tour. Rita supplie Dieu de les rappeler à lui plutôt que de les laisser devenir assassins. Dieu exauça sa prière. Demeurée seule, Rita s'emploie à réconcilier les clans ennemis, pardonnant aux assassins, avant d'entrer chez les Augustines de Cascia. Elle y vivra une vie mystique intense et recevra les stigmates de la Passion du Christ. A sa mort, les miracles se multiplient sur son tombeau, faisant naître un culte populaire qui se répand rapidement. Sainte Rita a reçu le titre de sainte des causes désespérées. (Marguerite).

Invoquée pour les causes désespérées.

Fête-Dieu. Cette fête se situe le 2e jeudi après la Pentecôte.

À la Fête-Dieu, lors d’une entrée de prince, la ville, saisie d’ardeur, nettoyait les rues que l’on jonchait d’herbes et de joncs, et tendait draps ou tapisserie sur les façades. La Fête-Dieu est très populaire : elle célèbre le retour de la nature. On met en valeur les fleurs et les produits de la ferme.

« A la saint Sacrement, l’épi est au froment. »

« Pavillée mouillée, fenaison manquée. »

(pavillée = reposoir édifiés sur le parcours du

Saint-Sacrement le jour de la procession de la Fête-Dieu).

« S’il pleut sur la chapelle, il pleut sur la javelle. »

« Tel Sacre, tel battre. »

« A l’Ascension, quitte tes cotillons. A la Pentecôte, découvre tes côtes.

A la Fête-Dieu, quitte tout, si tu veux. »

« De Pentecôte à la Fête-Dieu, un jeudi au milieu. »

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article

CF 22/05/2008 11:37

Bel exemple d'Amour véritable, oblatif, qui se fait don à l'autre et pour l'autre... générateur de guérison et de conversion des âmes, tellement différent de nos comportements absurdes qui veulent que l'on se sépare à la moindre escarmouche...  

Ma Cocotte 22/05/2008 13:12


Je partage assez ton avis mais parfois... On n'a pas vraiment le choix...