Ma Cocotte n’aime pas la crotte.

Publié le par Ma Cocotte

 

 

Comme toute bonne française qui se respecte – et parfois, j’adore être une française moyenne – j’ai fait le pont !!!!

 

Partie en douces terres angevines, j’ai pris grand soin de déposer mon sac poubelle en lieu et temps comme il se doit avant de grimper dans ma voiture.

 

Au retour, bazar de semoule et purée de pois bouillis trop cuits !!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Le sac est toujours là et il s’est fait tout plein d’amis.

 

Ce matin, sur le trajet du travail, je n’ai rien remarqué : je rêvassais, encore en pilotage automatique post réveil difficile.

 

Ce midi, une vision de l’enfer milanais comme si j’y étais m’a sauté aux yeux, au corps mais surtout aux narines.

 

Ça renifle, ça pue, ça odorise méchant. Heureusement, les hommes et les femmes des poubelles ont placardé et distribué tout plein de joli papiers vert fluo avec des « explications ».

 

Ils demandent reconnaissance pour la dureté de leur labeur, de la reconnaissance et du respect.

 

Donc, ils demandent une petite prime.

 

DONNEZ LEUR DES SOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

VITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Les éboueurs, c’est comme les amants, c’est quand ils ne sont plus là qu’on sait ce qu’on a perdu !

 

Les trottoirs sont saturés de sacs nauséabonds. Tout à coup, ça nous marque : on les voit. D’habitude, on n’y pense pas puisqu’ils se lèvent aux aurores pour éviter que notre sens de l’esthétique soit agressé. D’habitude, on ne les sent pas puisque c’est eux, les hommes de l’ombre, qui doivent porter des masques pour supporter cette puanteur.

 

Ils prennent des risques : une écorchure peut méchamment s’infecter à manipuler nos détritus.

 

Les éboueurs ont droit à notre respect. Ils sont UTILES. Ils servent la collectivité.

 

Le monde, sans eux, est laid.

 

Bazar de semoule : donnez leur des sous et rendez-moi mes éboueurs !!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Publié dans Ma Cocotte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lilune 14/05/2008 21:22

Ah y est ma cocotte ??? y ton ti décrottée ????? hein ? biz !

Ma Cocotte 14/05/2008 21:24


Bin... si les sacs jaunes c'est aussi municipal peut-être.
Sinon, il faut attendre vendredi.

C'est moche :s


plume 13/05/2008 22:24

T'as bien raison ! C'est souvent quand ils ne sont pas là qu'on s'aperçoit de leur importance ! Et je ne parle pas spécialement des éboueurs !!! Gros bisous à toi2k

Ma Cocotte 13/05/2008 22:31


mom... ma comparaison était osée... je l'avoue ;)


colinou 13/05/2008 20:12

L'ensemble de la mafia italienne représente 1/3 du PNB de la "Grande Botte" (hum qui tape dans un déchet, sans mauvais jeu de mots circonstanciel...). A Milan, les déchets sont justement gérés par la mafia locale, qui reçoit des milliards en échange d'une évacuation qui ne se fait pas réellement. Comme tu l'as souligné, l'apparition des oarudres dans notre environnement proche est bien désagréable. Pire, c'est toxique, cancérigène et ça provoque des dégénérescences foetales... de quoi nous donner envie de ne pas être dans cette situation.Mais je suis assez pessimiste, dans quelques mois tout ça sera oublié au profit d'une nouvelle guerre (en Iran par exemple) ou autre situation catastrophique pleine de non-sens : le télévoyeurisme de l'"occidental" est insatiable.Euh... bonne soirée ?? =)

Ma Cocotte 13/05/2008 20:21


Bin heureusement, on n'en est pas encore là ici. Donc, ici, je ne crois pas que ce soit la mafia - euh... j'espère, ce sont des employés communaux - mais bazar, c'est vrai que c'est
efficace, leur arrêt du travail...