Saints et dictons du 6 avril.

Publié le par Ma Cocotte

Jour de la saint Célestin…

 

Célestin (lat. Celestinus), Saint, pape (.- 432).

Diacre de Rome et pape de 422 à 432, il avait grand souci des responsabilités de sa charge et nous le voyons intervenir auprès des Eglises de Gaule, d'Afrique et de Provence. Il proscrit le pélagisme. Il soutint Cyrille d'Alexandrie dans son opposition à Nestorius et condamna le patriarche de Constantinople. Le concile d'Ephèse marquera l'affaiblissement de Rome devant Alexandrie. Mais le pape saint Célestin fera toujours rappel de l'autorité romaine en matière doctrinale.

Représenté en costume papal.

 

 

Gravure de Jacques Callot, 1630, 216 x 125 mm

Credit Line  Mackelvie Trust Collection, Auckland Art Gallery Toi o Tamaki, bequest of Dr Walter Auburn, 1982

 

de la saint Marcellin…

 

Marcellin de Carthage, Saint, martyr (.-413).

Quand les empereurs romains persécutaient les chrétiens, beaucoup sacrifièrent leur vie ou leur liberté pour la foi. Mais il y en eut, même des prêtres, qui renièrent le Christ, la mort dans l'âme sans doute, mais par peur ou par faiblesse de caractère. Quand revint la paix de l'Eglise, on se posa la question suivante : fallait-il réintégrer dans l'Eglise et dans le sacerdoce ceux qui ont abjuré leur foi sous la menace ? Les donatistes (du nom de leur meneur, Donat) jugeaient que non. Quand l'Eglise choisit de faire miséricorde, ils firent sécession. Un siècle plus tard, la guerre civile entre catholiques et donatistes durait toujours dans la province d'Afrique. L'empereur Honorius chargea alors le légat impérial Marcellin d'organiser une conférence contradictoire entre les deux partis. C'était un homme très cultivé et ce fut pour répondre à ses questions que saint Augustin écrivit plusieurs de ses ouvrages comme "De la rémission des péchés". La conférence de 410 à Carthage, que Marcellin préside avec équité malgré les pressions, condamne les donatistes. Ils ne lui pardonneront pas. Peu après, ils accusèrent le fidèle fonctionnaire romain de complot contre l'empereur. Malgré les intervention de saint Augustin, son ami qui lui dédie "la Cité de Dieu", le légat sera exécuté à Carthage en 413.

Saint Marcellin se fêtait auparavant le 26 avril.

« Saint Marcelin, bon pour l’eau, bon pour le vin. »

 

gravure de Jacques Callot, 1630, 216 x 125 mm.

Credit Line  Mackelvie Trust Collection, Auckland Art Gallery Toi o Tamaki, bequest of Dr Walter Auburn, 1982

 

& de la saint Prudence de Troyes…

 

Prudence de Troyes, Saint, confesseur (Espagne, 8e s. – Troyes, 861).

Originaire d'Espagne, il abandonna son nom de Galando pour prendre celui d'un de ses compatriotes, le poète chrétien du 4e siècle, Prudence. Comme lui, il fut un bon écrivain et un auteur fécond. Chapelain de l'empereur Louis le Débonnaire, fils de Charlemagne, il publiera un recueil des plus beaux passages des Psaumes à l'intention de la deuxième femme de l'empereur. Cette anthologie sera, durant tout le Moyen Age, le bréviaire des moines itinérants. Devenu évêque de Troyes, il publie un petit code de dogme et de morale, les "precepta" que tous ses prêtres devaient savoir par coeur. S'étant placé au premier rang de l'épiscopat des Gaules, il défendit la doctrine augustinienne de la Grâce, polémiquant avec l'orthodoxe Scot Erigène tout autant qu'avec les hérétiques. Ce qui survit de nos jours encore, c'est sa "Chronique" où l'on trouve de nombreux détails sur les affaires ecclésiastiques, civiles et militaires. Cette chronique des événements importants est marquée de son amour pour Dieu et pour les hommes.

Représenté en habit pontifical.

« Au jour de la sainte Prudence, s’il fait du vent, le mouton danse. »

 

Publié dans Saints - dictons

Commenter cet article